La complémentarité entre les protéines végétales et animales

Les protéines sont des Macronutriments au même titre que les Glucides et les Lipides.

Elles ont un rôle structural c’est-à-dire qu’elles participent au renouvellement du tissus musculaire, de la masse osseuse et des phanères (peau, ongles et cheveux). On les appelles communément les « briques de construction ».

 

De plus, elles interviennent dans de nombreux processus fonctionnels comme la digestion avec les enzymes digestives ou encore la réponse immunitaire avec les anticorps.

 

Selon l’ANSES (Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail), un adulte doit apporter 0,83g de protéines par kg de poids corporel. Ce chiffre peut augmenter si cette personne est enceinte, allaitante, sportive ou encore qu’elle souhaite développer sa masse musculaire.

 

Les protéines sont elles-mêmes composées d’acides aminés. Au sein de ces protéines il en existe 22 dont 8 Essentiels (=AA Essentiels). Ils sont essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme. C’est grâce à cette information qu’il va falloir apprendre à jongler avec la complémentarité des protéines animales et végétales. Nous allons voir en quoi il est important de répartir ces apports en protéines et de varier leur source.

 

Pour contextualiser, il est important de voir l’alimentation dans son ensemble. Un aliment n’apporte jamais qu’un seul nutriment. Il faut donc le considérer et consommer un aliment pour tout ce qu’il apporte.

 

Les protéines animales (viande, poisson, œufs, produits laitiers…) offrent tous les AA Essentiels. Ils sont très complets au niveau des protéines et très bien assimilés. Cependant, ils sont souvent source de graisses saturés, communément appelées « mauvaises graisses » ( excepté les poissons gras). Il est donc intéressant d’en consommer mais de façon réfléchie et jamais à outrance.

 

Les protéines végétales sont limitées en certains AA Essentiels comme la lysine et la méthionine. Cependant, ces aliments végétaux offrent souvent des graisses polyinsaturées appelées aussi « bonnes graisses » en plus des protéines. Ces bonnes graisses sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. En variant les sources d’aliments riches en protéines végétales régulièrement chaque jour, l’organisme peut parvenir à ces besoins en protéines tout en apportant des bonnes graisses.

 

Il est judicieux de garder à l’esprit qu’en apportant, des céréales (flocons d’avoine, quinoa, riz…), des graines oléagineuses (noix, noisette, amandes, graines de courges…), des légumineuses (lentilles, pois, fèves…) et des protéines animales (viande, poisson, œufs, produits laitiers) vous atteindrez un équilibre parfait entre acides gras et protéines.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s