L ‘Aloe Vera, mon allié santé !

Nous avons tous déjà entendu ce nom : l’ALOE VERA.  L’Aloe Vera est une plante grasse cultivée dans les pays chauds (Mexique, Espagne, Tunisie…).

 

Mais qu’en est-il de cette plante ?

 

« Médecine divine » pour les hébreux ou encore « Dieu dont le sang donnait éternité, vitalité et beauté » pour les Egyptiens, l’Aloe Vera n’a pas fini de faire ses preuves.

Les feuilles de cette plante sont très épaisses et contiennent de la pulpe aussi appelée « Cristal ». A partir de cette pulpe sont confectionnés des produits cosmétiques (nettoyant, crème, gel hydratant …) ainsi que des compléments alimentaires (gélules, jus, gel et pulpe d’Aloe Vera).

Quelles sont les vertues de l’Aloe Vera consommée ?

 

Cette plante est très complète. Elle contient de nombreux actifs bénéfiques pour notre santé. Un réel cocktail de :

vitamines : B1, B2, B3, B6, B9, A, C

minéraux : calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc…

– 18 acides aminés dont 7 des 8 essentiels : acides aminés indispensables que l’organisme ne peut pas synthétiser seul

enzymes digestives : amylase, lipase, catalase…

agents anti-inflammatoires : l’anthraquinone

antiseptique : saponine

-régulateur des lipides dans le foie : choline

-précurseur de l’acétylcholine dont le manque favoriserai la Maladie D’Alzheimer.

 

Autrement dit une petite pharmacie dans une bouteille.

 

Pourquoi prendre de l’Aloe Vera ?

 

Réguler la constipation aigue : La puple d’Aloe Vera est riche en eau et en fibre. Elle permettra donc de réguler une constipation aigue en augmentant le poids du bol alimentaire et stimulant l’action mécanique de l’intestin ( = le péristaltisme). L’Aloe Vera est à prendre ponctuellement ou en cure mais pas en continue.

Favoriser la digestion : Avant ou pendant le repas, les amylases et lipases contenu dans la plante permettront de mieux digérer les lipides et glucides parfois lourd à digérer.

Limite les douleurs ulcéreuses et l’acidité gastrique : les actions apaisante et alcalinisante apaisent les sensations de brûlures gastriques.

Action anti-inflammatoire: permet d’espacer les périodes de poussées inflammatoires comme l’arthrite ou encore l’acné inflammatoires .

Abaisse la glycémie : certaines études montrent que la consommation d’Aloe Vera réduit le taux de sucre dans le sang. Si vous êtes diabétique, informez votre médecin car la plante pourrait interférer avec vos traitements hypoglycémiants actuels. La glycémie est à surveiller de très près.

Radiothérapie  et chimiothérapie : certains sujets sont très réceptifs à l’Aloe Vera en post-radio-chimiothérapie notamment en cutanée pour les lésions ou brûlures mais aussi par voie orale pour les muscites ainsi que pour une action plus profondes des lésions cutanées.

Maladie d’Ehlers-Danlos : Cette pathologie se manifeste par une diminution de synthétisation du collagène. Les pouvoirs régénérant et cicatrisant de la plante permettent de reconstituer le collagène et de restaurer la fermeté de la peau. Elle permet aussi de diminuer les douleurs articulaires par son action anti-inflammatoire autant par voie topique que par voie orale .

Antiseptique : l’Aloès offre un pouvoir bactéricide, fongicide et virulicide, très apprécié en début de « crève ». De plus, un pH acide favorise la prolifération bactérienne. L’Aloès vient augmenter ( alcaliniser) ce pH afin de réduire le risque d’infection.

Vitalité, tonus :  les vitamines et minéraux contenus dans cette plante vous offre une panoplie de micronutriments afin d’être en pleine forme. Je vous le conseille en cure en automne afin de préparer votre organisme à affronter le grand froid !

 

Comment choisir son Aloe Vera ?

 

  • Préférez une marque qui cultive la plante de manière « non intensive » afin que les plants conservent le maximum de nutriments.
  • Difficile de le savoir étant donné que ce n’est pas toujours mentionné mais favoriser des produits à base d’Aloe Vera Vrai ! Certaines marques utilisent de la poudre d’Aloe Vera qu’ils réhydratent ensuite. Dans ce dernier cas, la pulpe perd en qualité.
  • Veillez à ce qu’il soit mentionné que l’Aloe Vera ait été extrait et travaillé à froid ! en effet, le traitement par la chaleur dénature la matière première.
  • évitez de consommer ou d’appliquez  de l’Aloe Vera pur ( extrait par vos soins de la feuille) , il contient encore trop d’Alloïne, un agent irritant qui pourrait contrebalancer les bienfaits de la plante.

 

Mon produit phare pour cette plante qui remplit les critères énoncés précédemment est la marque « Pur Aloe ».

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s